La catastrophe du Saint Philibert.

Le Saint Philibert était un bateau de tourisme fluvial, appartenant à une compagnie nantaise. Il avait été affrété pour emmener un millier de touristes en croisière pour une journée à l’île de Noirmoutier.

C’était en Juin I931,Le 14 juin. Le temps était franchement mauvais, avant d’appareiller. Le commandant avait demandé à sa Compagnie s’il devait vraiment quitter Nantes. La compagnie n’a pas voulu annuler la traversée, et le bateau a donc pris la mer. La traversée s’est d’ailleurs bien passée, et les passagers ont pu déjeuner à Noirmoutier.
Mais c’est pendant le repas que la tempête s’est vraiment levée . Là, le Commandant Olive a de nouveau demandé s’il devait prendre la mer pour le retour. « Oui » a dit la compagnie, il faut ramener les voyageurs à Nantes » Le commandant était d’autant plus inquiet qu’avec 1000 passagers, le bateau était en surcharge.

Voyant l ‘état de la mer qui se creusait de plus en plus, le Commandant a insisté auprès de la compagnie pour ne pas prendre de risques exagérés, mais celle-ci a confirmé qu’il fallait rapatrier les excursionnistes. Prudents, une partie des passagers était rentrée avec des camions par le Gois.

Les autres se sont embarqués pour revenir par le bateau. Des jeunes gens de Nantes, en excursion depuis plusieurs jours, ont racheté les billets de certains. Pour leur malheur ! Le bateau a commencé à tanguer dans le passage du Gois .  La pluie redoublait. C’était un véritable coup de tabac ! La panique a gagné beaucoup de passagers, qui se sont portés en masse du même côté du bateau. Une vague énorme est arrivée...

Et ce fut la catastrophe. A cause de la surcharge, beaucoup ne sont pas revenus. Il y eut près de 600 disparus. Le bateau avait piqué du nez , et sombré en quelques minutes.

<<