Mai 2004

Origine de la Route du Crabe

La 10e édition

Jeudi 20 mai : Arrivée à Hoëdic des participants en ordre très dispersé…ainsi MARIE MELDU parti de Pornic à 0h05 poussé par un bon vent, s’est amarré à couple de Loïc à 06h30 alors que AZUR, affronté à un problème de marée, s’est échoué sur la plage de l’Argol tard dans la soirée. PEAU de BALLE lui arrive dans l’après midi, a connu une nuit agitée..
Soirée dans l ‘allégresse, à déguster les crabes d’Yvette (certains avec d’autres crustacés) afin de faire connaissance avec les invités des membres de CNH.

Vendredi 21 mai : Rendez-vous prévu à 11h à la CHEVRE pour mettre le cap sur La TRINITE. Mais les formalités de fermeture de l’Entrepont pour les uns, une bouée vicieuse amoureuse d’un safran pour un autre, des yeux difficiles à ouvrir... ont provoqué quelques retards. Avec un vent secteur NE 20/25 nœuds et de belles rafales, les choix des uns et des autres ont permis à tous de se retrouver à bon port en milieu d’après midi.
Repas au Trimaran, où le patron eu la générosité de nous abreuver gracieusement, et retour à nos bords, après quelques escales techniques...

Samedi 22 mai : Deux équipières ayant désiré se rendre par la route à l’Île aux Moines, le Vaîtea reste à quai, et ce sont deux équipiers qui mènent le Sangria MOGADOR de Tonio à destination. Toujours par un vent musclé, pratiquement tous les navires ont virés bords sur bords pour remonter vers le CAP HORN (le restaurant, pas le cap !) La Route du Crabe n’est pas qu’une promenade d’eau douce ! (Non mais!)
Nous sommes tous amarrés au ponton flottant, qui nous a été réservé. Et qu’il est agréable de pouvoir se rendre visite d’un bord à l’autre !!
Soirée joyeuse, toujours animée par Gérard. En tant que Capitaine d’Arme, et vu l’absence de Claude Huchet, il a décidé de proclamer sa destitution pure et simple !.
Retour au ponton assuré par le zodiac du patron de l’auberge.
Fin de la soirée, comme de coutume, chacun au bord du voisin !!!

Cette Route du Crabe a laissé une envie profonde aux participants de …recommencer l’an prochain.

Et merci à Claude Huchet qui s’est démené comme un diable dans un bénitier pour nous offrir ces festivités.

P.S. :
1°-Il n’y a pas, et il n’y aura pas de classement.
2°- Un comité créé pour la réhabilitation de Claude Huchet a obtenu gain de cause.

HENRI ET CLAUDE