vers le CNH
 

L'édition 2006

 

Départ depuis La Roche Bernard avec un passage d'écluse en 3 fois pour les 60 concurrents, le manque de célérité légendaire du préposé aux manettes de ladite écluse a retardé l'ensemble des sorties et 2 concurrents possédant les plus forts tirant d'eau sont restés échoués à la sortie de la Vilaine.
L'étape 1 vers Noirmoutier s'est faite sous la pluie et de nombreuses bascules dont une de plus de 100° a modifié plusieurs fois le classement.
La manche 2 vers Yeu sous un soleil et une mer plate a eu aussi son lot de pétole et de passage à niveau, dans la flotte B (les plus gros bateaux) aucun concurrent n'a pu terminer avant l'heure limite. Pour info l'Escadrille à Port Joinville était fermé, l'horreur!!
La grande course emmenait la flotte A directement de Yeu vers Belle-Ile en laissant Groix à tribord tandis que la flotte B contournait tout d'abord Yeu avant de prendre la même trajectoire ou presque car la flotte laissa Belle-ile à babord alors que la flotte B la laissait à tribord. Vent de secteur NE 15 à 25N.
La dernière manche entre Belle-Ile et l'Ile aux Moines fut modifiée en ce qui concerna l'arrivée car la vitesse des premiers n'était pas compatible avec les horaires de renverse dans l'entrée du golfe du Morbihan si bien le classement s'arrêta à Sud Méaban.

Les "repris de justesse" ont donné le ton pour la soirée chaleureuse des résultats à l'Ile aux Moines dont le CNH a le secret.

Classements

Général Flotte A Flotte B
Manche 1 Flotte A Flotte B
Manche 2 Flotte A Flotte B
Manche 3 Flotte A Flotte B
Manche 4 Flotte A Flotte B

Le parcours


Manche 1 .
LA ROCHE BERNARD - NOIRMOUTIER

Manche 2
NOIRMOUTIER - YEU

Manche 3
Grande Course
YEU – BELLE ILE

Manche 4.
BELLE ILE – ILE AUX MOINES
 

Les vainqueurs 2006


Yves  Gérard
vainqueur en flotte A

Stéphane Blanchard vainqueur en flotte B

L'anecdote de l'édition

Entre la bouée du chenal de La Grise et Réaumur, un de mes équipiers ( FFV ... chut ... ) est allé procéder à une grosse commission et a voulu tripoter les vannes de Barbotte ...Une de celles ci, probablement déjà mal en point s'est brisée, et le piston est parti à la mer. Ce sont des vannes à piston qui obture à fleur le trou de la carène en course ! J'ai eu l'air malin quand j'ai annoncé aux équipiers se gralant sur le pont, que j'avais le doigt dans le trou, pour aveugler la voie d'eau, une vraie caratacte, et qu'il fallait trouver d'urgence une pinoche !!! a plat ventre dans les cabinets, et le doigt dans le trou, tout le monde qui se marre et qui n'imagine pas une seconde la gravité de la situation : ON COULE !!!! Après quelques hurlements convaincants, mes stupides équipiers ont fini par mettre le bateau sens dessus dessous pour dénicher LA pinoche salvatrice ... et j'avais toujours le doigt dans le trou ... venant d'acquérir ce bateau, je n'en connais pas encore tous les recoins ... enfin, on trouve LA pinoche, on bouche le trou, et mon doigt est à moitié gelé !!! Plus tard on constate par l'état des morceaux restés à bord que la cassure est amorcée depuis longtemps ... le bateau a donc traversé l'Atlantique avec une vanne de chiottes à moitié cassée ... bref, un passage rapide dans les sangles de la grue de l'Herbaudière, associé à l'envoi du Héron Cendré à Yeu en hélico, pour assurer le classement de l'étape du jour, et tout est rentré dans l'ordre, avec une pinoche à poste, mais super Sikaflexée... On réfléchira plus tard à l'oppotunité de conserver de telles vannes, séduisantes sur le papier, mais réalisées de façon trop fragile ... ouf, je suis vanné !!!!
 - par Mico

Photos

L'album 2006 avec l'aide de Yves Glémot, Yvon LeBihan, Christian LeCleach, Eric Levet et AR. Merci.





C
lub Nautique Hoëdicais

Contacts

Info Net: A.R

Copyright ©[@rlink]. Tous droits réservés.