PEUPLE IRLANDAIS

Poussés par les grands vents
Qui balaient l’océan
Sont venues les tribus de levant
Lorsqu’ils ont débarqué
Sur cette île oubliée
Leur histoire venait de commencer
 
Poursuivant le soleil
Ils ont enfin trouvé
« Tir na nog » leur terre sacrée
Ils ont bâti des temples
Pour mieux remercier
Les dieux qui les avaient guidés
 
Pour la longue patience, les larmes et le silence
De Belfast à Dublin, et de Cork à Galway, Je salue le peuple irlandais (bis)
 
Et les siècles ont passé
Entre lumière et ombre
Car là-bas, on vit entre deux mondes
Dans les pubs enfumés
On préfère chanter
Les vieux rêves à la réalité
 
Refrain
 
Encore combien de pluie
Avant qu’il fasse bleu
Sous la tourbe couve encore le feu
 
Car chacun se souvient
Des croix sur le chemin
Fait de pierres serrées comme des poings
 
La raison du plus fort
Est toujours la meilleure
L’histoire est écrite par les vainqueurs
Une cause à justifier
Mais qui pourra juger
La mémoire d’un peuple oublié